généalogie > caulet et alliés > introduction


caulet (ch)

voici l'arbre de la "branche caulet". soit l'un des 8 arbres de notre généalogie, avec presque 500 individus identifiés sur 14 générations !

14 générations de 1600 à aujourd'hui, c'est une moyenne de 30 ans par génération. et il y a 14 générations, l'ascendant caulet n'est potentiellement que l'un des 4096 représentants de cette génération, soit statistiquement une toute petite partie de notre patrimoine génétique. et une diversité de patronymes remarquable.

en ne suivant que la branche caulet de cet arbre, du plus ancien ascendant identifié, pierre caulet né vers 1690, au dernier représentant actuel, on remarquera que la migration des caulet a suivi une ligne en tout point conforme aux mouvements des populations européennes : au moins 5 générations d'agriculteurs et d'artisans vivant dans une région montagneuse (st-julien de la nef et roquedur - gard - france), dont le dernier décide de s'établir comme tonnelier et concierge "à la ville" toute proche (ganges - hérault - france) pour tenter de donner un "meilleur avenir" à ses enfants. réussite, puisque l'un d'eux sera ingénieur civil dans la "capital" montpellier avant de partir s'établir en algérie, avec femme et enfants. ces derniers aussi bénéficieront d'une éducation de premier ordre, ce qui amènera le grand-père de l'auteur de ces lignes d'oran (algérie) à ste-croix (suisse), en passant par fez et casablanca (maroc), montpellier, paris, valence (france). c'est depuis son crochet en suisse que les trois dernières générations de cette lignées s'y sont épanouies, bien cachées des autres branches descendantes des "caulet".

des caulet, j'en ai identifié plusieurs foyers, sans pouvoir dire lequel est le plus anciens, ni s'ils ont tous la même origine. il y a bien sûr celui qui me concerne directement, que je qualifierais de "cévenole", à cheval entre le gard, l'hérault et l'aveyron. il y a également le foyer midi-pyrénéen du tarn et haute garonne, voisin, peut-être de même origine. plus douteux pour l'origine commune, mais abondants, les foyers du nord et de bretagne, que je n'ai pas encore étudié comme il le faudrait. mais j'en profite pour saluer l'un de mes homonymes, olivier, boulanger au faouët, petite ville du morbihan (bretagne).

en dehors des caulet, les alliés des caulet, la majorité silencieuse, trouvent leurs origines essentiellement dans les 3 départements déjà cités, ceux de l'hérault, du gard et de l'aveyron, accessoirement du tarn.

tous ces ancêtres sont majoritairement protestants et d'origine rurale.



vous êtes un caulet, vous vivez en suisse, et vous avez quelque chose à dire ou à partager ? alors vous avez droit à une petite place sur ces pages...
faites vous connaître auprès du boss (email)
©2016 helixir. All rights reserved.